Le traiteur est un professionnel de l’art culinaire dont le principal souci devrait être la satisfaction du client. Grâce à son talent et ses compétences, il sera en mesure de composer un menu extraordinaire qui surprendra les papilles à tous les événements auxquels il participe. Voilà pourquoi ce métier n’est pas à la portée de tout le monde. Il nécessite une certaine passion et bien sûr des qualifications. Découvrez alors en quoi consiste ce métier et le parcours à suivre pour pouvoir l’exercer.

Description du métier

Le traiteur est sollicité lors d’un événement pour élaborer un menu unique pour les invités. Il travaille donc sur demande généralement, quoiqu’il puisse aussi travailler en tant que cuisinier du quotidien. Dans ce cas, il concocte des plats semi-préparés à envoyer ensuite chez le charcutier-traiteur.

Mais généralement, le traiteur travaille dans le secteur de l’événementiel. Il collabore directement avec le client pour connaître ses attentes vis-à-vis du repas festif. La plupart du temps, il offre une prestation sur-mesure, étant donné que chaque demande est différente. Le traiteur, dans la pratique, doit pouvoir proposer un large choix de menus à ses clients. Il doit donc maîtriser parfaitement l’art culinaire, que ce soit pour les mets salés ou sucrés.

En plus de la prestation culinaire, le traiteur propose d’autres services comme la location de salle ou la décoration, sans oublier la coordination du repas en général. C’est un professionnel qui est prêt à réaliser toutes les demandes de ses clients afin de leur donner entière satisfaction.

Quelle formation suivre ?

Pour pouvoir prétendre au métier de traiteur, vous devez disposer de l’un des diplômes suivants :

  • Le CAP ou Certificat d’Aptitude Professionnelle
  • Le BEP ou Brevet d’Etudes Professionnelles
  • Un diplôme supérieur ou un titre homologué suite à l’exercice de son activité

Cela signifie qu’il est possible de devenir traiteur même sans diplôme, mais avec des expériences professionnelles, comme le stipule la loi 96-603 du 5 juillet 1 996. Sinon, dans le cas où le métier vous passionne réellement mais que vous n’avez ni diplômes ni expériences, vous pouvez choisir d’engager un salarié qui lui-même en dispose. Quoi qu’il en soit, être traiteur signifie se soumettre à des normes strictes en matière d’hygiène. Plus d’informations ici sur la formation traiteur.

Si vous choisissez une formation rapide pour pouvoir vous plonger dans le métier rapidement, assurez-vous que le diplôme délivré soit reconnu dans le milieu. Les clients préfèrent toujours confier leur événement à un professionnel qui puisse réellement justifier ses compétences. Avec la notoriété, ce sont les plus indispensables dans ce métier.

Les qualités requises

Bien entendu, le traiteur doit maîtriser sa profession qui est de cuisiner des plats divers. C’est une personne passionnée qui se plie en quatre pour satisfaire les moindres désirs de son client. Les plats en question doivent être un délice pour les papilles mais aussi pour les yeux. Pour cela, il doit maîtriser l’art du dressage et de la table.

Par ailleurs, comme il sera amené à côtoyer différents types de clients, il doit posséder des qualités relationnelles en plus faire preuve de diplomatie et d’une bonne capacité d’écoute. Son travail requiert une bonne organisation car il doit non seulement concevoir un repas d’exception mais aussi respecter les délais impartis.

Enfin, s’il travaille à son compte, le traiteur devra se former en gestion pour pouvoir maintenir son entreprise à flots. Il devra savoir comment réaliser des devis et des factures, mais aussi gérer les stocks. Bref, c’est un professionnel qui doit non seulement maîtriser son activité principale mais aussi posséder certaines qualités personnelles pour mener à bien ses missions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *